Le Call To Action : kesako ?

Par MATHRADU Webmarketing Aucun commentaire sur Le Call To Action : kesako ?

call to action consultant webmarketing mathieu dura

Un Call To Action (CTA) se traduit en français par Bouton d’Incitation à l’Action. C’est l’élément clé à la transformation de votre audience en lead. Sans transformation, l’existence de votre site ne sera pas justifiée. Il est inutile d’avoir un site vitrine, marchant ou bien un blog s’il n’y a pas de but. C’est pour cela que nous allons voir ensemble comment améliorer son taux de conversion avec le call to action. Comment bien le choisir et ensuite pour fini comment le tester.

 

AMÉLIORER SON TAUX DE CONVERSION.

Rien de plus simple qu’un bouton pour insister l’internaute à interagir avec le site ! Encore faut-il que cela soit bien fait. Il faut pour cela définir un call to action par page. C’est-à-dire que chaque page doit répondre à un objectif précis. Prenons l’exemple de la page contact ; l’objectif ici est d’inciter l’internaute à prendre contact avec vous et non de télécharger votre dernier e-book. Seul une page peut faire exception à la règle : la page d’accueil. La raison pour laquelle cette page peut faire exception est qu’elle doit rediriger les lecteurs vers les autres pages du site, on peut alors définir plusieurs objets. Afin d’avoir un rendement optimal du call to action, il faut jumeler ce dernier à une offre en créant une urgence pour inciter un achat, téléchargement ou autres. Plusieurs exemples existent pour illustrer mes propos comme un bon de réduction offert pour une commande effectué. Ici on lie belle et bien le CTA à une offre.

 

BIEN CHOISIR LES CALL TO ACTIONS.

Le premier point sur lequel il apporter une attention particulière est sur le texte à l’intérieur du call to action. Il doit être explicite et succinct ! Il faut bien sur que ces mots correspondent à la ligne rédactionnelle de votre site. Ensuite deuxième point sur lequel il faut faire attention est sur le design du bouton. Il doit être en accord avec votre charte graphique sous peine de faire fuir les visiteurs… Faites en sorte aussi d’utiliser une couleur qui interpelle. Par exemple la couleur orange est un bon exemple car c’est la couleur qui se voit le mieux par mauvais temps ; en conclusion elle interpelle. Attention toute fois à ne pas agresser le regard avec des couleurs trop tape à l’œil ! Mais que faire si vous avez deux CTA l’un à côté de l’autre ? Mettez en valeur l’objectif que vous souhaitez prioriser. Prenons exemple sur ma page d’accueil. Lors de la première section à « Qui suis-je », deux CTA s’offrent aux visiteurs. Jai décider d’utiliser la couleur rouge sur mon CV car j’estime qu’il est plus important qu’un internaute télécharge votre CV avant d’aller sur une autre page. En résumé : un message clair, un design et une couleur respectant votre charte graphique et de la cohérence seront de rigueur.

 

TESTER LES CALL TO ACTIONS.

L’A/B setting est l’un des meilleurs moyens de confronter plusieurs idées de call to action. Nous n’allons pas voire ici comment mettre en place un A/B testing, mais plutôt voir quel en est l’intérêt. Pour en savoir plus sur l’A/B testing, cliquez ici. Le but de ce test est de définir deux CTA que vous souhaitez essayer et ensuite voir lequel obtient le meilleur taux de conversion. Il suffit de peut pour voir qu’un CTA peut avoir un meilleur taux. La couleur, la forme, la disposition, s’il y à une image à coté ou bien le texte sont autant de paramètre qui peuvent jouer en votre faveur. A vous de prendre le temps de bien tout tester et de voir lequel satisfera vos besoins. C’est une activité qui se fait au quotidien, il ne faut jamais se reposer sur ses acquis et tester constamment de nouvelle possibilité jusqu’à arriver au saint graal !

  • Share:

Leave a comment